Démence sénile : ce que c’est, les symptômes et le traitement

La démence se caractérise par une perte progressive des fonctions intellectuelles, telles que l’altération de la mémoire, du raisonnement et du langage. Toutefois, le terme « démence sénile » ne fait pas référence à un type de diagnostic particulier, car si la démence est plus fréquente après 65 ans, elle n’est pas exclusive à cet âge et peut également toucher des personnes plus jeunes.

En outre, le déclin de certaines fonctions cognitives peut faire partie du vieillissement naturel, bien que ce ne soit pas nécessairement une règle, de sorte que la démence ne doit pas être considérée comme une maladie ou un trouble spécifique à la vieillesse.

Malgré cela, il est important de consulter le gériatre ou le médecin généraliste si l’on constate des symptômes de démence, car c’est ainsi que l’on procède à une évaluation médicale et, si nécessaire, que l’on met en place le traitement approprié en fonction du type de démence et de la maladie associée.

Principaux symptômes

Il existe plusieurs symptômes de la démence. Ils dépendent de la cause de la maladie et peuvent même mettre des années à se manifester. Les symptômes les plus courants sont les suivants :

  • Perte de mémoire, confusion et désorientation ;
  • Difficulté à comprendre la communication écrite ou verbale ;
  • Difficulté à prendre des décisions ;
  • Difficulté à reconnaître la famille et les amis ;
  • Oubli de faits courants, comme le jour qu’ils sont ;
  • Altération de la personnalité et du sens critique ;
  • Agitation et marche nocturne ;
  • Manque d’appétit, perte de poids, incontinence urinaire et fécale ;
  • Perte d’orientation dans un environnement familier ;
  • Mouvements et discours répétitifs ;
  • Difficulté à conduire, à faire les courses seul, à cuisiner et à effectuer des soins personnels ;

Tous ces symptômes conduisent la personne à une dépendance progressive et peuvent provoquer chez certaines personnes dépression, anxiété, insomnie, irritabilité, méfiance, délires et hallucinations.

Causes possibles

Les causes qui peuvent conduire au développement de la démence sont les suivantes :

1. La maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est une maladie caractérisée par une dégénérescence progressive des neurones du cerveau et une altération de ses fonctions cognitives, telles que la mémoire, l’attention, le langage, l’orientation, la perception, le raisonnement et la réflexion. Apprenez à connaître les signes avant-coureurs de cette maladie.

Les causes ne sont pas encore connues, mais des études suggèrent un facteur héréditaire, surtout lorsqu’elle commence à l’âge moyen.

2. Démence d’origine vasculaire

Apparaît plus rapidement, étant associé à des infarctus cérébraux multiples, généralement accompagnés d’une hypertension artérielle et d’accidents vasculaires cérébraux. La déficience cérébrale est la plus évidente dans l’attention complexe, par exemple la vitesse de traitement, et dans les fonctions exécutives frontales telles que le mouvement et la réponse émotionnelle. Découvrez les causes des accidents vasculaires cérébraux et comment les prévenir.

3. Démence causée par des médicaments

Il existe des médicaments qui, pris régulièrement, peuvent augmenter le risque de développer une démence. Les antihistaminiques, les somnifères, les antidépresseurs, les médicaments utilisés pour les problèmes cardiaques ou gastro-intestinaux et les relaxants musculaires sont des exemples de médicaments qui peuvent augmenter ce risque s’ils sont pris trop fréquemment.

4. Autres causes

D’autres maladies peuvent entraîner le développement de la démence, par exemple la démence à corps de Lewy, le syndrome de Korsakoff, la maladie de Creutzfeldt-Jakob, la maladie de Pick, la maladie de Parkinson et les tumeurs cérébrales.

Découvrez plus de détails sur la démence à corps de Lewy, qui est l’une des causes les plus fréquentes.

Comment le diagnostic est-il

Le diagnostic de la maladie est généralement établi à l’aide d’une numération sanguine, d’examens des fonctions rénale, hépatique et thyroïdienne, d’un dosage sérique de la vitamine B12 et de l’acide folique, d’une sérologie de la syphilis, d’une glycémie à jeun, d’une tomographie crânienne ou d’une imagerie par résonance magnétique.

Le médecin doit également procéder à une anamnèse complète, à des tests d’évaluation de la mémoire et de l’état mental, à une évaluation du degré d’attention et de concentration, des capacités de résolution de problèmes et du niveau de communication.

Le diagnostic de démence est posé par exclusion d’autres maladies présentant des symptômes similaires.

Traitement de la démence

Le traitement de la démence dépend du type de démence, car l’approche thérapeutique peut varier. L’utilisation de médicaments tels que les inhibiteurs de l’acétylcholinestérase, les antidépresseurs, les stabilisateurs de l’humeur ou les neuroleptiques est indiquée, de même que les exercices de physiothérapie, l’ergothérapie et les conseils à la famille et aux soignants, par exemple.

Il est important que la personne atteinte de démence bénéficie d’un suivi médical constant et d’un soutien à domicile, car cela permet de garantir une meilleure qualité de vie et de faciliter le traitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.