Puce de beauté : ce qu’elle est, comment elle fonctionne et ses effets secondaires

La « puce de beauté » est un implant hormonal utilisé pour favoriser la perte de graisse et la prise de masse musculaire, car il est principalement composé de l’hormone gestrinone, qui remplit ces fonctions dans le corps. Cependant, ce dispositif a été développé pour agir dans le traitement de l’endométriose, puisqu’il est capable de soulager les symptômes et de favoriser l’interruption du cycle menstruel.

Ainsi, l’utilisation de cet implant hormonal ne doit pas être uniquement à des fins esthétiques, car il est important de prendre en compte les autres effets sur l’organisme, et doit être recommandée par le gynécologue ou l’endocrinologue en fonction de l’état de santé général de la femme et de l’objectif de l’utilisation de l’implant.

L’utilisation de la « puce beauté » n’est pas autorisée par Anvisa en raison de l’absence d’études scientifiques indiquant son efficacité.

Comment fonctionne la puce de beauté

L’implant hormonal est en silicone, mesure environ 3 cm et doit être inséré sous la peau de l’abdomen ou des fesses, par exemple, après une anesthésie locale. La « puce beauté » est une combinaison d’hormones qui est libérée chaque jour dans le sang en même quantité, ce qui peut aider à augmenter la perte de graisse, à éliminer la cellulite et à gagner de la masse musculaire, à condition d’avoir une alimentation saine et équilibrée et de pratiquer une activité physique.

Grâce à sa composition hormonale, ce dispositif permet également de soulager les symptômes du syndrome prémenstruel, a un effet contraceptif, interrompt les menstruations, favorise l’augmentation de la libido et régule les niveaux d’hormones en post-ménopause, soulageant ainsi les symptômes de cette période, et est également indiqué dans le traitement de l’endométriose.

Il est important de consulter le gynécologue ou l’endocrinologue pour une évaluation de l’état de santé général de la femme afin de vérifier s’il existe une indication pour l’utilisation de cet implant, car bien qu’il soit connu sous le nom de « puce de beauté », cet implant a pour principale indication l’endométriose.

Effets secondaires possibles

Les effets secondaires de la « puce beauté » sont plus fréquents dans les cas où la femme n’a pas d’indication pour son utilisation, ce qui provoque un déséquilibre des niveaux d’hormones. Les principaux effets secondaires liés à l’utilisation de cet implant sans indication sont :

  • Augmentation des poils sur le corps et le visage ;
  • Perte de cheveux ;
  • Augmentation de l’acné, en raison de l’augmentation du caractère gras de la peau ;
  • Augmentation du taux de cholestérol ;
  • Saignement en dehors de la période menstruelle ;
  • Gonflement ;
  • Agrandissement du clitoris ;
  • Modification de la voix ;
  • Altération de la fertilité.
  • Altérations cardiaques et hépatiques, dans certains cas.

En outre, l’utilisation de la « puce de beauté » uniquement à des fins esthétiques, sans tenir compte de son effet contraceptif, peut entraîner une résistance à l’insuline, une tendance à prendre du poids et une difficulté à en perdre, surtout après un an d’utilisation de ce type d’implant.

Lorsqu’il n’est pas indiqué

Comme il s’agit d’un implant hormonal, l’utilisation de ce dispositif n’est pas indiquée pour les personnes souffrant de maladies cardiaques, de diabète, d’hypercholestérolémie, d’obésité et de modifications des reins ou du foie, car les hormones libérées dans le sang peuvent entraîner davantage de complications pour la santé, puisqu’il y aura plus d’hormones que nécessaire dans la circulation. En outre, l’utilisation de la « puce beauté » n’est pas indiquée pour les femmes enceintes ou qui allaitent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.